Le Tréport

Site officiel de la ville

Histoire

Parcours commémoratif

Un parcours commémoratif, rappelant le rôle essentiel tenu par la ville du Tréport durant la première guerre mondiale, a été réalisé. 37 panneaux disséminés tout au long des rues de la cité, permettent de se remémorer qu'au plus fort du conflit, près de 10 000 blessés étaient soignés dans les hôpitaux installés en ville. Ce parcours est visible en cliquant sur la photo ci-dessous.

 

 

Histoire du Tréport

Le nom du Tréport se traduit en latin par « Ulterior Portus », auquel deux interprétations sont données. L’une serait le «port avancé» de l’antique Augusta dont Eu était le port fluvial, pour l’autre le « port au-delà » Le Tréport étant le dernier port de la Normandie.

Vers l’an 859, Le Tréport vit un débarquement de Normands « qui erraient le long de la côte ». En 911, le traité de Saint-Clair sur Epte entre le roi de France Charles le Simple et le chef des vikings Rollon fixa la frontière septentrionale de la Normandie au fleuve la Bresle se jetant au Tréport.

Les descendants de Rollon s’établissent dans la région, Robert comte d’Eu fonde en 1036 l’abbaye Saint-Michel du Tréport, pendant de l’abbaye du Mont Saint-Michel, pour mettre sous la protection du prince des armées célestes la Normandie de «Bresle en Couesnon».

La conquête de l’Angleterre en 1066 par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, engendre de fortes rivalités entre les deux couronnes. Durant la guerre de Cent-ans, le Tréport est mis à sac à plusieurs reprises : 1339, 1340,1384 et 1413. En 1513, nouvel assaut de la flotte anglaise repoussée par l’artillerie, mais en 1545 les Anglais incendient la ville, une chronique a consigné l’événement :

Par un ribaut et faute de support ; L’an mil cinq cent quarante cinq compris ; Le second jour de septembre, fut pris ; Et mis à feu des Anglais, Le Tréport.

C’est à cette époque que François 1er de Clèves, comte d’Eu, fit construire une grosse tour en grès pour défendre la ville. Il n’en reste plus que la porte voûtée de l’ancien Hôtel de ville, au millésime 1563. Il améliore le port en faisant creuser un bassin et bâtir des jetées qui furent envahies rapidement par les galets.

Vers 1770, le duc de Penthièvre, 33 eme et dernier comte d’Eu, fit enlever les galets et ordonna la construction de l’écluse des chasses pour lutter contre l’envasement du port.

Sous Louis Philippe, roi des Français de 1830 à 1848, le creusement et l’agrandissement du chenal améliorèrent encore le port. Il accueille sur les quais du Tréport la jeune reine Victoria d’Angleterre, avant de se rendre au château d’Eu pour établir l’Entente cordiale. Il fait construire le pavillon d’Orléans sur la plage et lance la vogue des bains de mer.

Pendant la guerre 1914-18, un hôpital militaire anglais fut ouvert dans l’Hôtel du Trianon, et sur le vaste camp du Tréport-Terrasses l’on compta jusqu’à 10.000 lits pour soigner les soldats blessés.

Le Tréport subit l’occupation allemande du 10 juin 1940 au 1er septembre 1944, tout le front de mer fut détruit et la ville se vit décerner la Croix de guerre avec la citation suivante : «Très durement touchée par sept bombardements qui ont causé de nombreux morts parmi ses habitants et endommagé totalement ou en partie 30% de ses immeubles, a néanmoins fait face aux manoeuvres de l’occupant et a constitué des groupes de résistance dont l’activité ne s’est jamais ralentie».

Et maintenant : «Comme une figure de proue tournée vers le large, fouettée par les embruns et le vent de l’aventure, l’Ulterior Portus va avec une confiance raisonnée, vers un avenir riche de promesses. Puisse la sagesse des peuples lui permettre de le faire dans la paix tant souhaitée par tous les hommes de bonne volonté».  (Extrait du livre « Histoire du Tréport » de Bernard Cadou).

Michel Bilon, historien local

 

Jules Noël

 

 

Le peintre Jules Noël a réalisé une partie de son œuvre au Tréport. Vous pouvez en savoir plus ici.

 

Quelques éclairages particuliers

Vous trouverez ici des articles à caractère historique parus dans "Le Tréport Magazine", le magazine municipal de la ville.

Tous les numéros de "Le Tréport Magazine" peuvent être consultés ici.