Cas de grippe aviaireau Tréport

Entre le 30 mai et le 1er juin dernier, une vingtaine de goélands morts ont été retrouvés sur le territoire de la commune du Tréport. Les analyses ont confirmé la contamination de ces volatiles par le virus de l’influenza aviaire H5n1, également appelé grippe aviaire.

Pour limiter la propagation de ce virus, qui pourrait avoir des conséquences lourdes, particulièrement pour les élevages professionnels, mais aussi pour les particuliers détenant des volatiles, une zone de contrôle temporaire a été définie par la Préfecture de Seine-Maritime. Toutes les personnes détenant des volatiles, dans une exploitation à caractère commercial ou non,  doivent se faire connaître. Les exploitations à caractère commercial feront l’objet d’une visite de la part d’un vétérinaire pour contrôler l’état de santé des oiseaux et le respect des règles de sécurité.

Toutes les volailles et autres oiseaux, doivent être maintenus en claustration pour empêcher tout contact avec des oiseaux sauvages. Toute apparition de signes cliniques évocateurs de l’influenza aviaire doit être signalée à la direction départementales de la protection des populations.

L’arrêté préfectoral relatif à ces mesures est à consulter ici.

La circulaire concernant ces mesures est à consulter ici.